Biou y toros


16 novembre 2017

Du côté du Mas des Bruns...

 

Tardieu 1

Tardieu 2

Tardieu 3

Avec l’automne, reviennent les traitements sanitaires, les prophylaxies, les bêtes d’Alain et de Loulou Tardieu n’y échappent pas…. C’est aussi l’heure de faire le bilan…. 2017 aurait put être l’année pour l’élevage d’Alain et Frédérique Tardieu si les empresas leurs avaient ouvert un peu plus leur porte…. Il est vrai que le bilan est plus que positif pour les porteurs de la devise « blanc-or-vert », une camada 2017 assez fournie en utreros et au potentiel conséquent…. A Millas pour la novillada-concours, c’est "Borracho", l’exemplaire d’Alain et Frédérique Tardieu, crédité d’une vuelta posthume, qui a remporté le trophée au meilleur novillo, laissant ses deux oreilles à Jorge Isiegas…

« Aussi pour l’instant ce sont les seuls avec Bouillargues à nous avoir recontacté pour l’an prochain… »

Un peu trop sérieux même le lot pour Arles, début septembre avec trois becerros forts et encastés, trop compliqués pour des becerristas trop inexpérimentés… Mais le point d’orgue de la temporada viendra d’Espagne, ou après une corrida de très bonne tenue du fer de Tardieu Frères à Barbastro, c’est à Mejorada del Campo (Madrid) que la ganaderia d’Alain Tardieu s’est particulièrement illustrée après avoir couru l’encierro matinal.

Le novillero franco-mexicain André Lagravere "El Galo" est sorti a hombros des arènes de la cité madrilène, après avoir coupé une oreille à chacun de ses adversaires avec forte pétition de la seconde au dernier. Des novillos bien présentés et de jeu varié, bravitos et noble à divers degrés, meilleur le cinquième, N°39, honoré d’une vuelta al ruedo à l’arrastre. Le rejoneador, lui ne put profiter de son excellent novillo à cause d’une farpa initiale très mal placée quant à D. Dominguez il fut surtout fatal avec les épées…. Et là aussi un retour est envisageable.

Les toros et novillos français s’exportent bien en Espagne. Après Marie Sara, JL Darré, les frères Gallon, vous, comment se fait-il qu’en France les organisateurs sont plus réticents ?

-« D’abord il n’y a plus beaucoup de novilladas, piquées ou non… une baisse bien plus conséquente par chez nous. Dans le sud-ouest, ils ont certes leurs élevages, mais la plupart des courses se font avec des ganaderias espagnoles….Salamanca n’est pas très loin… Il est plus chicos aussi pour les membres des commissions taurines d’aller voir et revoir les lots en Espagne qu’en Crau…. Et pour les grandes ferias, à par Arles, la boucle est vite bouclée si tu n’es pas organisateur ou dans le circuit des grandes empresas…»

Pour Alain Tardieu, comme beaucoup d’autres éleveurs français, ce sont soit des lots recomposés, soit des concours ou des competencias qui leur sont proposés… « Les organisateurs essayent d’attirer les aficionados, une novillada-concours offre, c’est vrai une diversité d’encaste, ce qui peut être bien pour le spectacle, et pour d’autre, ça leur permet aussi d’avoir bonne conscience en t’ayant programmé… Pour nous l’ideal serait de pouvoir faire combattre deux novilladas complètes par an… Mais bon ! »

Mais quand après avoir gagné la « concours » de Millas, un élevage est egalement primé, en non piquée certes mais avec du sérieux, comme à Bouillargues, c’est plus qu’encourageant pour l’avenir….

La traditionnelle novillada de La Embestida avait présenté six becerros très bien présentés de six élevages français avec un physique et un comportement varié, supérieurs ceux de Rafi Durand et surtout d’Alain Tardieu, les prix allant fort justement à son novillo, « Lunero », brave, noble avec beaucoup de présence et de transmission, ne laissant passer aucune faute…..

Ces résultats vont-ils changer le cours des choses pour les éleveurs de Mas-Thibert...

-« Bien sûr que….non. Si tu sors mal on ne te fait pas de cadeaux et si tu sors bien on fait comme si de rien n’était. Mais c’est ainsi depuis longtemps et ce n’est pas prêt de changer. »

Leurs erales sont aussi pas mal courus pour les divers festejos et bolsins des écoles taurines de la région, du bétail de sang Nuñez dont on commença à parler lorsqu’un becerrista dejanté, un soir de juillet 1992, avait fait se lever les arènes d’Arles et gracier un becerro d’Alain et Frédérique Tardieu, baptisé, du coup, Yanito, du nom de cet aspirant novillero promis à un bel avenir mais qu’un impresario peu scrupuleux de Gerona à surtout aider à ce qu’il finisse dans la rue…. Ces Nuñez là étaient issus de vaches et de sementales achetés à José Luis Pereda, trois ans auparavant et installé au Mas des Bruns à Mas Thibert, à deux pas de la Cour des Bœufs, berceau des Tardieu

Après Yanito, c’est de Pistolero N°25 Prix du meilleur toro à Saint Martin de Crau en mars 1996 dont on se souviendra et le 24 avril 2010 toujours à Saint-Martin-de-Crau, c’est "Sabanero", n°37, qui sera gracié par Esaú Fernández.

Aujourd’hui quand est-il du sang Nuñez dans l’élevage… Pas d’apport en cours de route. « C’est toujours la même origine, une encaste qui me convient et qui épice un peu les courses. Pas toujours simples avec parfois un fond de mansedumbre mais avec de l’ardeur au combat. Et en face il n’y a pas souvent le novillero capable de les comprendre et de les soumettre…J’ai plusieurs lignées mais toutes descendent des Pereda…. Je vais faire un essai avec un semental d’une autre origine, histoire de voir un peu mais ça restera dans le domaine de la curiosité. Au début après on peut voir… »

Avec une paire d’amis, les frères Tardieu soignent leurs bêtes et aident le vétérinaire de turno, les jeunes vaches étant moins faciles à maitriser que leur ainée…. D’autant que les règles sanitaires compliquent le travail et augmentent les coûts….

-« Pour s’en sortir correctement, il faudrait pouvoir vendre nos toros à leur juste prix mais pour nous c’est impossible, on doit subir les aléas d’un marché guère florissant.. »

Après une belle campagne 2017, y a-t-il des touches sérieuses pour la temporada 2018 ?

-« A part Millas et Bouillargues, comme je le déjà dis, pour le reste c’est comme les autres années, on espère…. Et on espère encore et toujours mais il faut avoir une sacré passion pour y croire encore…"

Avec l’automne reviennent les éternelles interrogations sur cette prochaine temporada qui éclora au printemps… Des rêves d’hiver qui se consumeront ou bien qui se réaliseront aux brulures de l’été.

Thierry Llopir

 

Posté par RemiHonore à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 novembre 2017

1er novembre 2017 - Fourques : Deux oreilles pour J. Banti…

 

DSC_0090Jérémy Banti

 

…une pour Tino Lopes, Javier Cortes et Baptiste Cissé lors de la fiesta campera aux profits de l’Ecole Taurine Rhône Aficion qui se terminera en nocturne après être allée de mas à menos pour diverses raisons avec A.Saroul et T. Espigue. Y furent combattus six novillos offerts par les ganaderos français, de morphologie et de comportement varié, meilleurs les deux premiers, François André et J. Giraud dans deux registres différents, compliqué le M. Barcelo, manso con casta celui d’El Campo, bon mais inédit le Tierra d’Oc de Mickael Fabre, decasté et sur la défensive celui de La Pampa.

-Tino Lopes : Oreille – Jeremy Banti : Deux oreilles – Javier Cortes : Oreille – Baptiste Cissé : Oreille – Antoine Saroul : vuelta !!! – Tristan Espigue : Silence

Pst : Gilles Raoux, ¾ d’entrée sous un soleil automnal avant la nocturne, arrivée en calèche des toreros pour le paseillo. Remise d’un souvenir à tous les participants à la fin du festejo par le président de l’école taurine, Jacques Giraud qui mit également la « main à la pâte » en piquant le 1er novillo.

T. Lopes ouvrit la séance de la meilleure des manières avec un joli ensabanado de F. André idéal pour l’exercice. Réception allurée et quite parfumé pour le professeur après deux piques légères. La faena culmina à droite avec des séries liées, à gusto avant que l’arlésien ne se fasse bousculer après une jolie série de naturelles. Final droitier avec quelques gestes avant une mise à mort en trois temps. Oreille et applaudissements au novillo.

J. Banti reçu joliment le sérieux J. Giraud qui se montra bravito au cheval avant d’afficher un bon fond de noblesse à laquelle il manquait juste un peu de classe. L’arlésien en tira un excellent parti, allant à mas avec un meilleur rendu à gauche avant de conclure de 4/5 d’épée libérant les deux mouchoirs blancs, la dépouille du novillo étant applaudit à l’arrastre.

J. Cortes toucha un colorado de M. Barcelo qui le serra des les premiers capotazos avant de prendre deux piques anodines. Court et se retournant prestement il fallut tout le potentiel du madrilène pour en tirer de méritoires muletazos de meilleures tenues à gauche avant de conclure en trois temps.

B. Cissé reçut son novillo d’El Campo d’une larga de rodilla avant que celui-ci se distingue face à Gabin Rehabi par trois belles arrancadas pour un tercio de pique applaudit. Le bayonnais banderilla assez approximativement avant de se retrouver face à un adversaire au tempérament affirmé, collant et aux retours félins sur les deux bords, qui le mit souvent en position délicate. Une belle épée au 2° essai et un coup de descabello mettront un terme au combat.

A. Saroul recut le Tierra d’Oc de deux largas de rodillas et des capotazos décidés mais trop à l’arraché. Après deux légères rencontres il invita Dylan Raimbaud à banderiller avec lui et muleta en main il dut réaliser, que devant les toros, il y a un monde entre vouloir… et pouvoir. Trop impulsif il se fit prendre des le début de la faena par un novillo de bon fond qui méritait un toreo plus lissé, l’élève de T. Lopes parvenant au milieu d’un trasteo bien trop speed a lier une série convenable avant de conclure d’une demi-lame et une kyrielle de descabello…

T. Espigue hérita d’un berrendo en jabonero qu’il réceptionna avec élégance avant de se faire accrocher par inadvertance et qu’il ne prenne deux puyas sans relief. Au dernier tiers el de La Pampa afficha son manque de race et se mit en mode défensif avec une certaine violence, ne permettant pas au jeune tarasconnais d’exprimer son toreo, avec un peu de mieux toutefois à gauche. Epée verticale et descabellos en guise de conclusion

Thierry Llopir

 

Posté par RemiHonore à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 octobre 2017 - Gimeaux : Deux oreilles pour Tristan Espigue…

 

DSC_0317Tristan Espigue

 

Une pour Javier Cortes et pour Cristobal Reyes qui ne convainquit personne, Maxime Solera touchant lui une alimaña de catégorie. A l’occasion de cette fiesta campera automnale du Fourmigo, la Monumental de Gimeaux avait enregistré un lleno pour les debuts en piquée de la jeune ganaderia El Campo. Trois novillos et un becerro avec du physique et un comportement varié, compliqué le 1er, avisé et dangeureux le second, excellent le 3° et de tres bonne tenue le dernier…..

-Javier Cortes : Oreille

-Maxime Solera : Silence après avis

-Cristobal Reyes : Oreille

-Tristan Espigue : Deux oreilles

Pst JY Planell, distraido. Soleil et vent violent et de plus en plus froid. Plein, hommage à J. Cortes à l’issue du paseillo, vuelta du ganadero, Virgile Alexandre, en compagnie de T. Espigue après la mort du 4°

Le 1er, aux cornes un peu trop retouchées, même pour une fiesta campera, se montra court et félin sur les deux rives avec un peu plus de fond à gauche. Il poussa à la une, faisant tinter les étriers à la seconde avant une faena technique et appropriée de J. Cortes qui l’ameliora un peu, surtout à bâbord avant de conclure d’une entière.

Le second vint à Gimeaux avec les idées peu claires. Il le montra des ses rencontres avec Gabin et le confirma tout au long de la guerre de tranchée qu’il imposa à Maxime Solera, qui sous la menace permanente d’un novillo qui cherchait l’homme et pas le leurre, parvint à placer quelques muletazos plus que méritoires. Face à un adversaire qui, au final,  anticipait ses gestes et se jetait sur lui, le novillero de Fos sur Mer eut bien du mal à conclure.

Le meilleur El Campo de l’après-midi fut pour Cristobal Reyes qui passa à coté, au sens propre comme au sens figuré, d’un excellent novillo, applaudit de salida, qui alla à mas lors de ses trois rencontres avec la cavalerie et qui s’avéra mobile et noble au dernier tiers. Le jerezano en tira de belles series sur les deux cornes mais en restant profilé avant d’en finir d’une lame verticale au 3° essai…

Face à un excellent becerro, T. Espigue afficha son profil des les premiers capotazos et un joli quite après une seule puyazita bien prise. Face à un adversaire noble et mobile, le jeune tarasconnais offrit les muletazos les plus aboutis de l’après-midi toréant avec relâchement par moment et y ajoutant quelques zestes parfumés. Il conclura d’une épée approximative au 2° essai et d’un descabello, invitant le ganadero a partager son tour de piste.

Thierry Llopir

 

Posté par RemiHonore à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 septembre 2017 - Les Saintes Maries de la Mer : Deux oreilles et la queue pour Mehdi Savalli

 

Les Saintes MehdiMehdi Savalli

 

En l’absence de Sébastien Castella, blessé hier au poignet à Madrid, l’arlésien s’est imposé comme le patron de ce cartel 100% français. Un vent de fraicheur est venu avec El Rafi qui remplaçait le maestro biterrois, les autres assurant leur poste, même s’il l’on peut regretter un manque de ces petits gestes qui font le plus lors d’un tel festejo.

Une journée taurine solidaire avec les écoles taurines françaises, réunissant comme l’année dernière les deux traditions taurines espagnoles et camarguaises, organisée par l’Association El Mundillo et Sébastien Castella, excusé absent, qui débuta par un festival de six abrivados au départ de la plage dont une menée par les toreros du Festival et les ganaderos, tandis que la structure gonflable d’Happycionados accueillait les enfants… L’après-midi, dans les arènes, le festival taurin en hommage à Nimeño II s’est déroulé sous une continuelle pluie fine, ce qui nuit à la taquilla, tout comme l’absence de Castella, environ ¼ d’arenes sous les ponchos.

Ont été combattus, dans l’ordre un novillo de la ganaderia de Dos Hermanas (Patrick Laugier), un Gallon, un Cuillé, un Antonio Banuelos (offert par Marie Sara), un Tardieu Frères et un Malaga (P.H. Callet). Tous ont fait honneur à leur devise et ont permit aux toreros de s’exprimer avec un plus pour le Banuelos et le Malaga.

-Swan Soto: Oreille

-Gildas Gnafoua «Diamante Negro» Oreille

-Jonathan Veyrunes Oreille

-Mehdi Savalli Deux oreilles et queue

-Jeremy Banti Salut

-Rafael Raucoule «El Rafi» Oreille

Pst : Alex Clauzel, temps gris et pluvieux. Hommage à Nimeño lors du paseillo qui s’est déroulé au milieu d’une haie faite par les élèves des différentes écoles taurines.

 

Quel plaisir de retrouver Swan Soto, qui n’a rien perdu de son toreo artistique et raffiné, qu’il exprima avec beaucoup de temple et d’élégance devant un excellent novillo de P. Laugier, qui infligea….. une estafilade au calzona du nîmois. Oreille après une entière.

Même sentiment pour Diamante Negro qui, lui aussi, retrouva ses sensations face à un noble novillo des Frères Gallon, se montrant très à gusto pour distiller quelques gestes très personnels, accompagnant son adversaire dans sa querencia avant de tuer en trois acte, ce qui n’empêcha pas l’octroie d’un pavillon.

Face à un Cuillé collaborateur Jonathan Veyrunes réalisera de belles séquences sur les deux rives, de meilleures tenues à gauche, avant de tuer au second envoi.

Décidé et varié à la cape, Mehdi afficha d’entrée ses prétentions avant d’être ovationné pour son tercio de banderilles. Début de faena par cambiadas au centre bien rematées et à la première série, le Bañuelos prendra violemment l’arlésien, qui reviendra le costume en lambeaux et la muleta por delante… Les séries seront liées avec entrega face à un excellent novillo dont il tira un tres bon parti avant de loger une entière, un peu longue d’effet.

Jeremy Banti affichera son toreo esthétique et alluré devant un noble Tardieu, manquant d’un peu de transmission, et ce sur les deux pitons. Hélas pour l’arlésien, l’épée ne fut pas au rendez-vous.

Pour un 1er novillo piquée, El Rafi, élève du CFT de Nîmes, a justifié pleinement son inclusion dans ce cartel, face il est vrai à un excellent novillo du fer de Malaga, transmettant beaucoup, d’autant que le jeune nîmois se le passa au plus prés du corps. De très bonnes séries sur les deux bords avec beaucoup d’allure ont apporté un air de fraicheur, la mise à mort lui faisant perdre la seconde oreille.

Thierry Llopir

 

Posté par RemiHonore à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


7 octobre 2017 - Bouillargues : Le R. Durand mais surtout l’A. Tardieu pour deux moments importants

 

Bouillargues DDorian Canto

 

Un soleil estival, des arènes pleines pour une novillada sans picadors et un public qui se retira enchanté de son après-midi. Quand le sérieux est là, le résultat suit…. Et la désormais traditionnelle novillada de La Embestida en est la preuve. Six becerros tres bien présentés de six élevages français avec un physique et un comportement varié, supérieurs les deux cités dans le titre, encasté et très exigeant le François André à l’inverse du Turquay, sans classe le Giraud, manso et decasté celui de La Paluna. En face les trois becerristas ont fait l’effort, même si El Rafi, qui a atteint une certaine aisance en oubli parfois les fondamentaux mais aucun n’a «mis» une épée de toute l’après-midi, récoltant des avis à défaut d’oreilles. Remise des trophées en soirée, les prix allant fort justement à « Lunero » d’Alain et Frédérique Tardieu et à Dorian Canton de l’ecole taurine Adour Aficion.

-Dylan Raimbaud (noir et or) Salut après avis et vuelta après avis

-El Rafi (canne et or) Vuelta après avis et silence après deux avis

-Dorian Canton (sang et or) Vuelta après avis et silence après avis

Pst : Y. Perbost, minute de silence à la mémoire des toreros, ganaderos et aficionados récemment disparus. Salut du banderillero Morgan Garcia, «Morandilla» au 6°

Devant un adversaire, le François André, mansote mais encasté et tres exigeant qui cherchait le pourtour, D. Raimbaud réussira a lier quelques derechazos corrects entrecoupé d’une volterta sans conséquences, le coté gauche s’avérant plus problématique tout comme la mise à mort. L’arlésien hérita ensuite du Tardieu, le meilleur becerro de l’après-midi, brave, noble avec beaucoup de présence et de transmission, ne laissant passer aucune faute. El Rafi au quite, El Merenciano aux banderilles et surtout Dylan en cours de faena en feront l’expérience. L’élève de Tino Lopes se fera déborder à la cape mais trouvera sa place en liant d’excellentes séries droitières, moins conséquentes à gauche avant de souffrir une violente voltereta, heureusement sans mal apparent. Il y revint plus que déterminé et malgré la douleur, administra de vibrantes séries de la main droite, profitant des grandes qualités de son adversaire ovationné à l’arrastre après une mise à mort en plusieurs essais.

El Rafi se montra à l’aise tant à la cape qu’aux banderilles pour lesquelles il fut ovationné deux fois. Face à un Turquay qui cherchait les tablas, tardo et manquant de race, il lia quelques jolies séquences droitières et des muletazos gauchers un par un de bonne facture avant de connaitre l’échec à l’épée. Le Jacques Giraud se laissa bien faire sur les séries initiales mais sans humilier ni se fixer, un certain genio prenant peu à peu le dessus jusqu’à déborder le nîmois en fin de parcours pour avoir omis de lui imposer sa muleta avant de connaitre à nouveau une mise à mort à épisodes au cours de laquelle, F Leal se retrouva au sol en fâcheuse posture.

Superbe d’allure, le Rolland Durand le sera aussi par son comportement avec un fond de mansedumbre mais de la tres bonne caste, de la noblesse et de la classe. D. Canton saura lui en tirer des séries abouties sur les deux pitons même si sa faena fut assez irrégulière et finira en tablas avec son adversaire pour des luquesinas précédents une mise à mort assez laborieuse. Ovation au novillo après pétition de vuelta. Le protégé de Richard Milian toucha en dernier un becerro de La Paluna, manso et decasté qui trouva refuge prés d’un burladero et n’y decolla point. Le landais réussit à lui extirper, dans son terrain, plusieurs bons enchainement droitier avant de s’égarer à nouveau avec les aciers.

 

A l’issue du paseillo, la peña La Embestida de Bouillargues a rendu un bel hommage à la ganaderia des héritiers de François André qui fêtent cette année ses 70 ans. Un trophée souvenir à été remis à Fréderic Lautier et à sa famille, garant de cet élevage

Thierry Llopir

 

 

Posté par RemiHonore à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 octobre 2017

TAUREAUX SAISON 2017

AGU

 

GENDARME 122=2

LAGNAC 777=1

MEMPHIS 120=2

SOCRATE 092=4

 

ALLARD

 

CHAMAREL 804=2

GACHOLLE 811=4

LA RAPE 826=3

MARINET 436=1

VACQUEYRAS 053=3

VEGAS 043=4

VENTADIS 709=4

VOLGAN 111=1

VULCAIN 117=4

 

AUBANEL-BARONCELLI

 

ANGORA 949=6

CETTORI 013=3

CRILLON 268=

DRAC 8080=4

ENZO 9020=3

FANFAN 023=1

GOLDEN 126=2

PIERROT 124=1

TRITON 9227=6

VINCENT 5108=5

VOSGIEN 588=2

ZIN-KA-NA 5100=2

 

BLANC

 

ADOUR 065=3

AIGLON 228=1

BARTAVEÙ 514=2

BECASSON 071=5

CADEAU 114=4

ESCANIN 717=3

FUSTIÉ 069=2

GALOPIN 870=5

HARPAGON 070=4

MANDUELLOIS 239=1

MISTI 235=2

OURAZY 883=7

PELERIN 066=4

POURPRE 117=5

SAINT-ELOI 050=8

TEMPLIER 052=1

ULMET 511=4

VAUBAN 685=4

VERDOUN 862=3

 

BLANC-ESPELLY

 

BAMBOCHE 079=4

CRIQUET 592=1

CHRISTO 072=3

ESCORIAL 902=3

LISTOUN 905=3

MEROVEE 111=4

MIRO 856=3

PEÙ SÉ 652=2

RASPAIL 853=3

SERPATIER 861=2

VIDOCQ 914=3

 

BLATIERE-BESSAC

 

BOSCO 129=5

CANIO 519=6

COURREJAÙ 912=6

DINGO 835=6

GRIFFON 123=1

GULLIVER 107=3

HELIAS 928=4

IVANHOÉ 426=3

JASON 824=6

JONKER 184=1

MADIBA 119=4

MECANO 713=2

MUSCAT 837=2

NAPO 909=1

NAPACA 906=4

OMEGA 913=6

ORADOUR 608=2

PIRATE 935=3

PRINTEMPS 919=3

RAKHAM 327=1

SAMBA 936=3

SISLEY 408=4

TIBERE 023=4

TIMUS 331=1

VALLESPIR 813=4

ZUCCHERO 116=2

 

 

BON

 

ALMIR 907=5

CHAMBOA 456=2

ESCOBAR 812=4

FIGARO 603=1

FOLCO 703=6

MESCLUN 217=3

MONRO 608=6

MONTE-CHRISTO 407=1

PRIEUR 822=6

SOLIMAN 133=4

TRANCARDEL 641=7

UFANO 127=2

VIETO 020=5

VIOLINO =1

 

BRIAUX

 

MANDUELLOIS 107=2

NIMOIS 418=

QUISSACOIS 956=2

 

CAILLAN

 

ADAME 206=3

ADURIZ 108=4

ARANDA 018=2 

ARCHIMEDE 925=5

CARRILLO 150=2

CHICHARITO 909=6

EDEN 110=3

ESMERO 308=3

RAPHAEL 219=1

ROLLIER 929=7

ROUMIÉ 216=2

RUSCASSIER 808=5

TAMELIER 752=3

TASTAÏRE 409=2

 

CAVALLINI

 

ARTISTE 629=4

ASPIRANT 325=1

CAPRICE 159=4

CAROLIN 951=3

CUPIDON 723=3

EROS 246=1

FRIGOLET 623=3

JARJAÏO 138=1

LANCIER 724=1

MATEO 128=3

QUENTIN 256=2

ROUGET 716=1

SEVERIN 629=4

TARIQUET 036=5

 

CAIZAC

 

MERLOT 754=1

 

CHABALLIER

 

CAPITOU 246=5

CHICOLO 016=3

COTI-CHIAVARI 904=4

GAUDI 144=4

PAPALINO 906=3

 

CHAPELLE

 

AMPHITRYON 732=4

MYSTERE 237=1

PRIMADIÉ 010=4

SPHINX 712=2

 

CHAPELLE-BRUGEAS

 

ANDY 152=5

ARLESIEN 920=3

MEPHISTO 728=1

THEO 156=1

 

CHAUVET

 

ANGELUS 144=1

ARLESIEN 613=5

AZIO 055=1

BACCHUS 227=1

CARAQUE 917=6

CENTURION 914=2

COLVERT 418=2

DIAMOND 901=5

ESPIGAÙ 051=3

HUSSARD 050=1

JUPITER 601=1

MARQUIS 609=1

MUSCADET 912=4

PLATON 918=1

RAPLAÙ 811=2

RONCELIN 156=1

RUBIS 504=1

TOSCAN 415=1

 

CHAZOT

 

RITON 203=1

 

COULET

 

BRIGAND 747=1

FUGUEUR 558=2

LOU BEÙ 051=1

 

CUILLÉ

 

AMARRANT 955=3

APACHE 954=5

APTEL 075=7

BELENOS 111=2

CAMPAGNOL 964=7

CARASSIN 110=1

CICERON 845=3

COQUET 706=8

COUBERTIN 951=3

CRIDON 944=3

DALLOZ 506=2

DANTES 104=1

DARDAILLON 082=3

EPERVIER 725=3

FAUCON 836=6

GIVALOND 504=2

LIZARD 108=3

LOUBARD 336=3

MANDARIN 519=3

MARAPAN 086=4

MARECHAL 248=1

MASSENA 856=5

MIGNON 349=8

MUSTANG 726=4

NOTAIRE  503=2

PHARMACIEN 521=1

PICCOLO 109=4

RADIEUX 119=3

RUBICON 963=5

TALANQUERA 078=3

VENTOUX 719=4

 

CYR

 

LAOS 802=8

LAZARE 804=2

MADRAS 910=2

MISTIGRI 901=2

NIRVANA 008=1

 

 

DAUMAS

 

ARROGANT 928=4

CRESUS 934=3

GENDARME 922=1

METIS 870=3

NUAGE 916=3

YOUKA 106=3

 

DIDELOT-LANGLADE

 

ATLAS 012=5

BALISTE 049=4

BAYARD 172=1

BOURBON 019=1

GALTIER 945=2

JASMIN 065=3

LOU PAPET 828=4

PERRIN 925=1

RESCAPA 061=1

RUFFIER 948=3

SALMÉ 646=5

VIVANEAU 582=2

 

FABRE-MAILHAN

 

AIGLON 128= 4

ARLEQUIN 148=5

BARCARIN 907=3

BIGARRA 708=4

CALISSON 840=2

CAMPAGNIÉ 928=6

CANESTEÙ 149=2

CARIGNAN 908=5

CASTELLAS 329=2

CIGALON 675=5

CITADIN 676=3

COHIBA 570=5

COLOMBO 934=6

COUTARD 952=7

FELIBRE 106=4

FIELOUS 130=1

JOUGAÏRE 0105=6

KOUROS 022=5

L'ANTIFIO 917=4

MADRIGAU 111=3

MARCIAS 443=3

MITIFIO 904=5

MONARQUE 115=1

NECTAR 664=3

NIMOIS 033=5

PERDICAN 137=2

RIEGE 640=3

VINUM 576=4

 

FELIX

 

BOUILLARGUAIS 852=3

BOULAGNE 016=2

GRASSET 718=5

MERLIN 975=2

PILOU 860=6

RIEUTOR 984=4

SYLVIO 010=3

TRAQUET 846=5

VINCENT 525=3

 

FOURNIER

 

ARAGON 188=3

BARON 023=1

DANTÈS 102=6

GAMBAS 616=4

JALES 227=1 

JEREZ 951=1

MISTRAL 844=5

MOURET 426=3

MURANO 828=5

MUSCADIN 506=6

PAGNOL 851=4

PAVOUN 222=1

TENOR 849=4

TIAGO 927=5

 

GILLET

 

AGENOR 844=6

AMADEUS 037=4

ARGENTIN 949=6

BERLIOZ 925=5

CERF 812=3

CILAOS 866=6

DIABLE 147=3

DON JUAN 121=2

ESPADON 150=3

GREGAÙ 516=1

JONAS 039=4

LUTIN 858=2

MAESTRO 250=1

MARIPEÙ 728=3

MOMON 111=1

SEVILLAN 842=2

 

 

GROS

 

GALOUBET 702=3

 

 

GUILLIERME

 

ABELU 162=2

ALGUAZIL 174=2

AMELOUN 158=7

AMOURIÉ 152=1

AMISTADOUS 172=6

ANTONIO 153=8

ARAIRE 166=6

AROUJO 765=6

ARPIHOUN 155=4

ARQUET 154=5

ASCIA 212=1

ANCELOUN170=2

BALAÏRE 204=3

BELUGUET 2091

BESSOUN 614=8

BEUCAÏRE 605=5

BORNEGRE 034=5

BOUCANIER 258=1

CALINAÏRE 801=1

ESTEPOUS 401=3

GASTABOÏ 370=3

GRAVILHOUS 809=7

L'ASCLA 212=2

LIMBERT 613=2

LOU LINGE 804=4

LOU TAÏ 031=7

MOUSTACHE 038=4

PEÏ D'ABREU 424=1

PELOUFRE 211=1

PRAVIEL 772=1

RIGAÙ 811=2

VENTAREÙ 575=1

 

HERVAS

 

BOLERO 901=1

EPSILON 817=1

GONDOLINO 063=1

HOUARI 724=1

JAZZ 623=2

MERCATOR 060=1

MOUFLET 636=3

TESTASSE 059=3

 

JANIN

 

AZULEJO 202=1

KIMONO 108=3

MILORD 014=2

MIRAGE 209=1

POSTIER 932=2

REX 610=3

 

JULLIAN

 

ATTILA 101=1

MINUS 238=1

PEDESCAÙ 111=1

 

LABOURAYRE

 

GIORGIO 177=1

LOU TCHAN TCHA 066=1

 

 

LAFON

 

BECASSOUN 154=3

DARDAILLON 004=2

ESCAPA 057=3

FANGASSIER 044=2

ROUCAÙ 105=1

TIBURCE 917=2

 

LA GALÈRE 

 

ALBARREAL 119=5

BAYARD 160=2

CAPITAINE 856=3

CAZAUBON 121=4

CHARRO 251=2

CRUCHOT 522 =6

EL PASO 826=6

ELUZATE 210=4

FARFADET 538=5

FAUSTO 916=6

HAGETMAU 120=4

HERMÈS 017=4

HIPPOCAMPE 114=4

INDIEN 267=1

JAPPELOUP 837=5

JULES 017=5

LIBERTIN 169=6

LOU BARRI 322=7

LOU GUECHOU 736=6

LOU MAZET 850=4

LUCAS 326=1

MOKA 342=3

NABUCCO 050=4

NUMA 944=5

PUCHANO 928=5

RIO GRANDE 927=5

RUDY 645=5

SAINT-ELOI 654=6

TARQUIN 953=5

TORONTO 823=6

TYROSSE 652=7

VAQUERO 819=4

ZALDUENDO 279=1

 

LAGARDE

 

BOUGNAT 059=2

BOUVREUIL 917=3

GABIER 038=6

GALAAD 120=2

GEÔLIER 911=1

GEPETTO 813=6

GUAPO 101=4

GIL 151=2

MAQUISARD 013=5

MILHAUDOIS 817=3

OURANOS 819=2

PAPAGAÏ 305=2

PERSÉE 811=3

PRÉSAGE 807=3

ROUFFIAN 707=4

SAINT-REMOIS 419=1

VAGARI 052=3

VALENTO 051=6

YVAIN 104=1

 

L'AMARÉE

 

COLIBRI 120=1

GALOUBET 608=1

MISTRAL 118=1

TAMARIN 821=1

 

 

LA SALIERENE

 

AKHENATON 608=1

ARMAGUEDON 470=2

CANGACEIRO 036=1

GARIGOUILLE 030=3

L'ESCAPAÏRE 150=5

NANOU 510=1

PACHECO 022=4

VALENTINO 168=1

 

LAURENT

 

ARAGON 761=6

ARTALET 816=6

BIZET 621=4

BOLERO 117=1

BYBLOS 762=2

CASSIUS 624=3

CHARMENTOUN 954==1

CLAN CLAN 033=4

COLBERT 031=5

DIABOLO 770=4

DOGUE 806=5

FOUQUET 756=2

GABIN 813=3

HUSSARD 812=3

INDIAN 755=3

JUPITER 619=5

LEBRAÙ 821=6

MARLOU 953=3

MIGRATEUR 803=2

OURASI 034=5

PHARAON 109=1

ROMÉO 763=4

TITAN 952=4

 

L'AURORE

 

BENIRRAS 315=1

 

 

LAUTIER

 

ATTILA 634=7

BARYTON 244=4

BÉCASSIER 759=3

BOLERO 036=3

CABOCHARD 894=4

CAÏUS 033=3

CAPELAN 902=6

CARDINAL 601=2

CASSIODORE 892=1

CATALAN 173=1

CATON 935=3

CERBÈRE 746=2

CHICO 557=4

CLAUDION 883=2

COQUILLON 936=5

COUSTOU 828=3

CUPIDON 758=4

DESIGUAL 942 =2

DOMINO 042=4

ELÉGANT 637=1

FINO 053=4

GALENTOUN 882=4

GAUGUIN 889=3

GERMINAL 572=3

LAOS 881=4

MALINOIS 937=4

MITHRON 043=5

MONTESQUIEU 749=2

ORCA 026=2

ORIGAN 168=

PARIGOT 884=5

PARPAIOUN 059=1

PECOULÉ 911=4

PEDRO 612=5

RAMEAU 895=1

ROBIN 202=2

ROITELET 886=5

SAINT-OMER 933=3

SARIGAN 054=2

SARPEDON 742=2

SAUVAGE 755=2

SULTAN 916=4

TATOUÉ 032=6

TIMOKO 025=5

TYRION 044=2

TORSEDOR 909=2

VALJEAN 924=1

 

LA VIDOURLENQUE

 

AGAPE 927=2

APOLLON 405=1

CAMAÏ 304=5

CHICHI 021=1

CRUCHOT 022=3

EROS 604=2

 

LAYALLE

 

BRIGAND 907=2

BURRUS 142=3

CHEYENNE 626=1

CUSCO 710=3

GUIGNOLET 138=2

IBIS 702=2

LOU PASTRE 414=2

MIMOSA 406=1

MOHICAN 850=2

PEPELLE 133=1

PIVERT 901=4

SAINT-LOUIS 134=3

SHOGUN 526=1

SIROCCO 860=1

 

 

LE BRESTALOU

 

CADORET 602=1

CALDEIRAS 201=3

DESERTEUR 915=4

GAFFAREL 202=4

RAMIER 706=2

RENARD 604=2

TRABUC 205=1

ZEUS 505=3

 

LE COUGOURLIER

 

BIMBE 664=3

BRANDO 902=2

GASTADET 916=2

GRELON 025=3

LUCAS 316=2

MESSI 209=1

MURIS 204=2

 

 

LE GRAN SALAN

 

HEGOAK 026=4

KADDOUR 235=5

KENAVO 628=1

PERILLE 501=2

PYROS 514=3

PYTHEAS 944=1

ROLLO 135=1

SOCORRO 128=2

 

 

LE JONCAS

 

BANACHE 624=4

ELIXIR 849=3

FETICHE 613=4

FORAIN 870=4

HUGO 853=3

LUCKY 854=2

MANGIN 920=6

MARTELET 930=1

MONTECAO 009=4

POISON 944=2

SOLDAT 873=1

SOPRANO 132=1

TALLEYRAND 629=3

VERFEUIL 142=3

 

LE JUGE

 

 BECASSON 004=2

COUTEROUS 003=2

GARLABAN 138=1

 

 

LE LEVANT

 

CLOVIS 023=1

 

LE RHÔNE 

 

BANARU 507=5

BOUNIAS 819=4

BRIANÇON 950=2

BRINDIS 942=3

CHARDON 009=6

HIPPIAS 944=3

MIGRATEUR 044=1

NERON 008=2

PADILLA 704=2

QUINTUS 943=3

ZORRO 124=1

 

LERON

 

AUROCH 229=1

IGOR 738 =1

ROBIN 713=1

 

LE ROUSTY

 

CAPUCCINO 210=1

MARQUIS 115=1

MOKA 708=6

VERSADOU 127=4

 

LES BAUMELLES 

 

ACTARUS 117=1

AGASSIN 706=2

AÏOROS 612=7

ARES 007=2

ARTEMIS 709=2

ATHOS 706=1

BASTIDON 898=2

BOSSARD 011=3

BOUDET 943=6

BRAMABIAU 001=4

BRENNUS 945=3

CORTEX 716=1

DANAOS 719=2

NOÉ 939=5

OPTIMUS 605=6

PÉGASE 946=4

PINO 942=3

PIXY 894=2

POUGAÙ 341=1

REGAIN 340=1

SANTEN 402=4

TUTU  006=5

VASCO 114=4

VOLTAIRE 005=5

YOURI 008=2

 

 

LES CHANOINES

 

CYRIUS 746=1

GAMIN 658=1

 

LES MONTILLES/QUET

 

CESAR 829=3

LEBRAÙ 823=1

PESCALUNE 109=1

 

LE SOLEIL

 

ENGANE 616=1

 

 

LES TERMES

 

BASILIO 106=3

FOUGUEUX 717=5

HELIOS 503=2

JAROD 118=2

JOYKO 213=3

KALOUM 923=2

MAQUISARD 609=3

 

LE TERNEN

 

AYGADIER 213=1

CIBRANET 192=2

MILO 073=4

MUIRON 956=4

QUINTILIEN 950=8

VALOIS 075=2

 

L'OCCITANE

 

ACHILLE 809=3

AJAX 810=1

BATACLAN 941=3

BEL AMI 4022=2

BOËR 422=5

BOXER 959=4

BRANDO 938=3

BRENNUS 944=5

CRAPONE 419=1

DAKAR 124=3

DANDIN 116=3

DEMIS 105=2

DESPERADO 137=3

DOUANIER 103=4

PATOU 616=4

PETRUS 615=5

 

LOPEZ

 

EON 475=1

QUIETO 102=1 

 

LOU PANTAÏ 

 

BELEÙ 307=5

CALABRUN 202=3

EROS 222=2

FANGOUS 121=3

FELIBRE 625=2

JOJO 126=5

MISTRAL 844=1

PERNEN 419=4

PIRATE 935=3

SANTEN 013=5

TESTON 714=6

 

MARTINI

 

AURIS 056=2

BARCARIN 065=2

VAUJANY 056=4

VERTIGE 061=2

 

MERMOUX

 

LEZARD 176=1 

ROYMAI 057=2

VITALIS 052=1

 

MICHEL

 

CALISTE 823=2

DORIANO 067=6

GIGOLO 060=6

INSOLENT 035=3

NOIRLAC 910=3

PICPOUL 919=2

VALJEAN 078=3

 

MOGADOR

 

ILARION 804=1

JOJO 148=1

 

 

NAVARRO

 

CAILLET 027=1

GUICHOU 481=4

GUSTIN 029=4

NERON 965=5

PANCHO 129=1

PROVENÇAL 981=6

RAPHELOIS 829=5

SALOMON 967=1

 

NICOLLIN

 

ARAMIS 136=4

ARTISTE 031=3

BALZAC 118=1

BARON 105=7

BAYARD 937=7

BELUGUET 219=2

BOA 122=3

BOUMIAN  102=1

BORIS 023=5

BRANTOME 159=3

CAMARIÉ 710=5

DERRICK 323=1

DRAC 188=5

FIER 351=1

GALANT 963=1

HOMERE 952=7

IGOR 978=4

JOURDAN 965=5

JUVENAL 706=1

LANDIÉ 002=5

MOUSQUIOUN 001=3

PANIOU 525=2

PELICAN 507=2

POETE 0128=4

QUEYRAN 203=1

ROSTANG 846=2

SABRAN 226=1

SUGAR 526=3

SYLVERADO 521=6

TIBERE 169=2

TZIGANE 476=2

VALENT 815=3

 

 

PAGÈS

 

CAMPEON 932=5

GRILLON 957=1

NOÉ 958=2

PERILLO 082=1

 

 

PAULIN

 

ATTILA 931=5

BAUDELAIRE 059=2

BILLO 052=1

BOLIVAR=1

CAMERONE 402=2

COLBERT 714=6

CUPIDON 707=8

KLOROS 058=4

MAFFRE 050=4

MALRAUX 047=3

MAQUISARD 826=3

MONTMARTRE 231=2

OURANOS 916=4

PIZZARRO 107=1

QUEYRAS 732=4

RIO 052=1

UBAYE 724=2

VAUBAN 826=3

 

PLA

 

LEO 283=1

 

PLO 

 

AMMOSIS 0119=3

ANIS 0105=2

APUS 0189=1

ARBOIS 221=1

ARMAGNAC 016=4

ARSENAL 0161=2

ARSES 065=3

RAMIER 521=1

ROUSSILLON 553=1

SCAMPI 602=1

SENÉVÉ  604=2

SERAPIS 646=2

SERGENT 611=1

TAMARIN 731=4

TARGUEUR 7105=4

TEISSOUN 705=3

TRIFFIS 763=2

TRITON 7118=6

ULLIN 812=3

UMEAU 895=2

URANUS 810=3

URSIN 8105=5

URUBU 894=5

VERMET 9103=1

VÉTILLEUR 935=2

VINO 927=2

VOLSEAU 9119=3

VULCAIN 9111=1

 

RAMBIER

 

BRISCARD 152=2

DEXTER 592=1

MARGASSE 735=5

MIRABEAU 155=3

PESCAÏRE 988=4

 

RAYNAUD

 

ADONIS 175=3

ANDRELOUN 958=7

APACHE 060=3

AZZARO 242=1

BOUSSIEU 165=5

CABERNE 050=5

COCOGNON 737=4

GUEUZY 245=1

GRISOU 246=1

LEO 832=3

MACHAÏRE 071=7

RIGODON 244=1

ROUET 143=1

TAILLEUR 943=6

TOSCAN 162=7

VENTURI 261=4

 

RIBAUD

 

CAMPILLO 126=2

CARABIN 745=2

CHAGALL 129=2

CRIQUET 226=3

DOCKER 858=2

GABIER 726=2

GAURA 611=2

MERLOT 754=2

MOUSTOUS 936=1

RIQUET 605=2

ROBIN 223=3

SCORPIO 119=1

TANGUERO 724=2

 

RICARD

 

ABSOLUT 507=5

BAIGNEUR 880=4

BANDOL 905=4

BENDOR 470=2

BLISS 044=4

BRACONNIER 917=2

BRUSC 908=4

CANOUBIÉ 047=3

CAROLIN 040=4

CASTELLET 133=2

COUCOUSSA 143=2

ESPANET 138=3

ELYX 052=3

FRISÉ 868=4

 GAÙ 912=3

LOZERIEN 045=4

MARVEJOLS 023=5

MARQUIS 882=4

MILOUIN 871=1

MISTRAL 128=3

OFFLEY 469=1

PELLICO 906=3

PERROQUET 716=3

ROUVEAU 046=4

SANARY 142=2

SOUCHET 043=5

TEMPLIER 742=3

VACCARÈS 750=4

 

RICHEBOIS

 

CALEÙ 617=2

CANAILLE 742=1

CORBAC 255=1

DIJEÙ 737=2

LAURIER 745=2

LORIOT 818=1

MANGO 085=2

MINUS 274=1

PANTIN 272=1

ROCKY 251=2

TEISSOUN 151=1  

VADROUILLEUR 060=1

VERCORS 746=1

 

ROBERT H

 

ENGANE 010=1

 

ROUMANILLE

 

GOTHAM 916=1

 

ROUQUETTE

 

APARICIO 714=4

BITTEROIS 802=4

CHARRON 027=7

EMIR 424=1

GRASILHO 009=4

MELGUEIL 005=4

MUGUET 222=2

NEPTUNE=3

PINARD 220=3

TONNERRE 411=1

ULYSSE 705=1

VANNEAU 212=1

 

 

ROUSSEAU

 

MERCO 208=1

 

SAINT-ANTOINE

 

ARAMIS 633=3

DARIUS 965=3

ETRADOUR 121=2

GRECO 644=4

ORION 529=1

QUARANTE-SOUS 818=4

ROUMIÉ 964=7

TREVI 976=1

SAINT-VINCENT 813=1

VIVIER 120=2

 

SAINT-GERMAIN

 

CABANON 926=1

GALANT 841=3

GAROUIAS 920=2

MOLLEGEOIS 057=1

OKAPI 056=3

 

 

SAINT-PIERRE

 

AGRINAS 105=1

AIGUES-VIVOIS 111=2

BLANQUET 897=4 

CERF 629=4

CONSCRIT 117=2

DESGRESSAÏRE 107=4

ESQUIROL 915=3

FARANON 047=2

LE DRUIDE 023=3

LE GAZIER 917=4

MAGNAN 027=3

MENOUM 009=2

MERLAN 605=3

MUNDAGAÏ 053=4

POUCHICHE 003=5

SIX-SOUS 323=1

TANGO 711=2

TOUPINET 911=2

VALLESCURE 021=4

VANNIER 129=1

 

SAUMADE

 

BAUCCIS 997=7

BECHET 720=5

CARABIN 982=6

CARUSO 717=6

CASTOR 701=3

CHIPEAU 214=1

CLOVIS 714=2 

D'ARBAUD 732=3

EOS 731=4

GÉNÉPY 740=3

HÉLIOS 970=5

JACOB 744=6

LIBER 726=4

LLORCA 705=1

MAORI 143=4

MÉDOC 729=3

PETOUS 967=4

POURPIER 524=5

RASCAILLAN 987=6

RIGAÙ 994=1

SCAMPI 136=2

SCIPION 552=7

TOBIAS 972=5

TOURTOULEN 9106=5

TRELUS 712=5

TROCADERO 985=4

 

SAUVAN

 

QUESACO 227=2

 

SYLVÉRÉAL

 

CALISSE 712=2

CARBONNIER 127=1

CATIGO 720=4

PANISSE 714=4

 

THIBAUD

 

FRELON 115=3

LOU SOULEÙ 142=3

MALIBU 070=2

SISCO 126=3

 

 

VELLAS

 

MARENGO 902=3

SAINT-LOUP 106=2

SIROCCO 808=4

SULTAN 907=4

THOR 277=3

 

VINUESA

 

BAYLE 591=4

CHAMACO 466=1

ECLAIR 079=1

ESCAPA 065=5

IZARAC 238=1

LANGUEDOC 932=1

MESRINE 590=4

SAFRAN 082=1

 

VITOU

 

FELIBRE 217=1

ODIN 205=1

UZES 220=4

 

 

Posté par YvesBustin à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2017

CLASSEMENTS 2017 TROPHÉE TAURIN

AS CLASSEMENT DÉFINITIF

 

1) ZEKRAOUI 592,5

2) MARIGNAN 555

3) CADENAS 522

4) KATIF 435

5)  CIACCHINI 367

6) BENAFITOU ILIASS 34o,5

7)  FOUR 272,5

8) ERRIK 268,5

9) FAVIER 267

10) ALIAGA 256,5

11) CHEKADE 197

12) MARTIN JÉRÔME 162

13) ALLAM 151

14) OUFFE 149

15 )MARTIN FRANÇOIS 118,5

16) AYME 116

17) BOUHARGUANE 94,5

18) POUJOL 81,5

19) RASSIR 76,5

20) DUNAN 70

21) AUZOLLE 67

22) BELGOURARI 66

23) ALLOUANI 58

24) FAURE 42

25) GROS , MARQUIS 34

27) SOLER 33,5

28) VILLARD 29

29) BRUSCHET 17

30) BENAFITOU ADIL 5

 

 

AVENIR CLASSEMENT FINAL

 

1) FELIX 1038

2) ROBERT 858

3) DESLYS 649

4) BERNARD 615

5) GAILLARDET 592

6) PRADIER 536

7) MERIC 521

8) ZBIRI 463

9) CHARRADE 447

10) BRESSY 379

11)  MARTIN Y 378

12) MICHELIER 363

13) MATEO 317

14) AMERAOUI 313

15) NAÏM 284

16) VACARESSE 268

17)  JAUBERT 249

18) EL MAHBOUB 248

19) BEN AMMAR 203

20) FOUQUE 193

21) BRUNEL 128

22) CASTELL 126

23) ORTIZ 113

24) LOPEZ 105

25)  CHAHBOUNE 93

26) ZELPHATI 88

27) MONTESINOS 66

28) LAURIER 57

29) FAVIER 43

 

TROPHEE HONNEUR CLASSEMENT FINAL

 

1) MAUREL 334

2) GUYON 277

3) OUDJIT 257

4)  MOUTET 215

5) MARQUIER 156

6)  FERRIOL 153

7) VIC 118

8)  CLARION 100

9) FOUGÈRE 95

10) MARTIN-COCHER 67

11)  BENAFITOU NABIL, JOURDAN 64

13)  MOINE 63

14) MARTINEZ 49

15) GAUTIER 47

16) PINTER 44

17) SANCHIS 34

18) SANCHEZ 30

19) CANO 26

20) RICCI 25

21) ALARCON 19

22) CHIG 18

23) CAIZERGUES 16

24) GOUGEON 15

25) AROCA 14

26) RODRIGUEZ 13

27) GARCIA 11

28)  ALIAOUI 9

29) LOPEZ 7

30) MEBAREK 6

31) LAFARE 5

32) MIRALLES 4

33) ROIG, DOUVILLE, SABOT, CHARNELET 2

 

 

 

Posté par YvesBustin à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2017

17 septembre 2017 - Marguerittes : Timoko clôture la temporada en feu d'artifice

 

20170917 - Marguerittes - DSC08233_GFCharrade et Timoko (manade Lautier). PHOTO Y. SOUTOUL

 

Il y avait peu de monde pour cette course et c'est dommage car l'affiche a tenu toutes ses promesses.

Un futur grand taureau clôture la temporada de Marguerites avec des raseteurs qui ont fait le maximum et des taureaux à revoir en particulier Baliste(Didelot) auteur d'une bonne course et Timoko (Lautier) qui lui rêvait d'en découdre et qui hier valait à lui seul le déplacement. Les arènes de Marguerittes ont tremblé sous l'ovation qui lui a été faite. Un taureau à suivre et à protéger aussi.

Salmé (646) de Didelot-Langlade : un bon premier qui change de terrain, après avoir perdu ses attributs en trois minutes et sa première ficelle la minute suivante. Il signe une belle action derrière Zbiri, utilisant aussi un petit coup de revers. Une bonne course saluée 6 fois.

Aduriz (108) de Caillan : il utilise les angles de la piste, baisse la tête au contact et pointe dangereusement ses cornes. Du coup, il tient 10 minutes ses rubans. Un taureau sérieux, avec une panoplie de cocardier qui rentrera ses ficelles.

Arquet (154) de Guillierme : il est très brave, il sera vite submergé. Pourtant pour ne pas se laisser secouer, il se déplace. C'est normal, il est jeune et il manque encore de rigueur. Des hommes décidés vont le dépouiller en 8 petites minutes.

Ameloun (158) de Guillierme : il sort décidé et il se place dans les angles d'où il surveille tout. Aux attributs, il subit avant de desserrer l'étau. Aux ficelles, il se place à gauche du toril et il sera dur de le déloger. Malgré quelques refus, les hommes n'ont pas pris trop de risques, lui permettant la garde de ses ficelles.

Baliste (049) de Didelot- Langlade : avec un peu plus de métier, il se place, défend ses attributs et signe sur Mateo deux finitions percutantes. Même s'il s'évade parfois, c'est surtout dû à un manque de travail aux ficelles, dont une rentrera, avec un 8ème Carmen et l'appréciation du public. Taureau à suivre.

Timoko (025) de Lautier : d'entrée, il fait savoir qui sera le boss ! Grosse percussion sur Charrade, action derrière Clarion. Cul aux planches, il va dominer, en surveillant et avec un pas de côté, il fait avorter tous les départs. Clarion est enfermé sans pouvoir poser la main et l'arrivée est très limite. Zbiri est rappelé à l'ordre, les primes montent aux glands (il ne perdra que sa cocarde). Rien n'y fait, il termine en apothéose la saison de Marguerittes avec un public debout. Chapeau l'artiste !

Yves Soutoul

Les points au Trophée de l'Avenir : Pradier 19, Zbiri 8, Mateo 6 et Charrade 4.

 

17 septembre 2017 - Lansargues : Gigolo et Robert vainqueurs du jour

 

Lansargues 17Cabochard de Lautier se soulève derrière Robert. Photo Sébastien Gagne.

 

Temps maussade, arènes presque remplies. On commence par une belle capelado (manade Vinuesa, Arlésiennes et Peña Los Marineros d'Aigues Mortes. Cabochard aurait pu prétendre au prix puis en seconde partie, on retient les actions spectaculaires de Gigolo. Côté tenues blanches, le travail est soutenu, un peu trop par moment. Seul le premier taureau rentre ses ficelles. Robert ressort du lot bien secondé à gauche par Yannick Martin et Rassir. A droite, Félix et Castell sont les plus travailleurs ainsi qu'Oudjit qui totalise en nombre de points. Laurier, Meric et Jourdan ne sont pas en reste.

Balaire de Guillerme : le plus jeune du jour (4 ans). Il passe une paire de fois seul en contre piste. Après un début brouillon, il se cale petit à petit à la planche.Vaillant, il répond à tous les rasets, passe le mourre à la barrière à plusieurs reprises et saute après Oudjit et Félix. Dans les dernières minutes, il accuse le coup mais les hommes ne l'ont pas lâché. Il rentre ses ficelles en silence.

Ullin de Plo : en 2 minutes, on passe aux ficelles. Vaillant, placé, il faut aller le chercher. Il se livre plus sur les gauchers. Il pousse ses actions au ras des planches notamment sur Rassir et Robert. Ses ficelles ne tiennent pas longtemps. Elles partent dans les crochets de Oudjit et Rassir. Il rentre à la 8ème en musique.

Cabochard de Lautier : agréable. En 1'30, on est déjà aux ficelles. Les hommes sont décidés et le taureau supporte leur pression. Calmement, il répond aux rasets et il vient passer le mourre à quelques reprises. Il se soulève aux bois après Félix, Jourdan et 2 fois sur Robert. Il réalise une superbe action à la poursuite de Jourdan. Ses ficelles ne tiennent pas le 1/4 d'heure et il rentre à la 10ème avec les honneurs mérités.

Diamont de Chauvet : après l'entracte, les hommes continuent toujours sur le même rythme. Le biou est en manque de pattes. Pas toujours bien placé, il répond aux rasets sans aller jusqu'au bout. Il pointe les cornes à la planche à quelques occasions et réalise de belles anticipations mais trop peu à se mettre sous la dent. Il rentre en 9 minutes en silence.

Jason de Blatière : souvent bien placé, il répond tant bien que mal à tous les rasets. Il faut aller le chercher. Il vient la tête au dessus des bois sur Félix, Jourdan, Robert et Rassir et se soulève sur Oudjit. Les hommes ne lui laissent pas un seul moment de repos et ses ficelles partent dans les crochets de Martin et Oudjit. Il rentre en musique au toril à la 13ème.

Gigolo de Saint Michel : d'entrée, il fait une fusée sur Rassir qui passe sous les pattes et sort sur blessure. Souvent en déplacement, il se livre bien. Sur le raset, il ne pose pas de difficultés et quand il sent l'homme à sa portée, ce n'est pas la même chose notamment sur son adversaire Robert avec lui, il casse les planches et réalise deux belles actions. Il tape aussi derrière Oudjit. Il ne tient pas le 1/4 d'heure et il rentre au bout de 9 minutes en musique.

Libertin de La Galère : très généreux, il ne laisse aucun raset. Il pousse ses actions au ras des planches et tape sur Castell, Laurier et Jourdan. Malheureusement, il ne fera pas long feu et il rentre en rien de temps au toril sous l'air de Bizet.

Sébastien Gagne