20170917 - Rognonas - rognonas le 17 9 20170210hhhhhhhhAntonio (manade F Guillerme) après le raseteur Gaillardet. PHOTO JEAN RAVOUX

 

Les Charretiers pour Gaillardet.

Jour de finale pour le CTPR l'Abrivado de Rognonas. L'apothéose du Trophée des Charretiers, la compétition locale avec un concours de 7 manades. En l'absence de Joey Deslys, en tête, mais blessé, c'est Joan Gaillardet qui s'est imposé, aux points et à l'animation. A la capelado, deux coups de coeur ont été attribués à Rémy Guyon et à Hadrien Poujol, les futurs retraités.... Ils étaient 7 à l'appel de Xavier Ferrand, qui a primé généreusement, mais un peu radin sur les Carmen ! Moine et Guyon ont beaucoup oeuvré, Maurel a levé et Martin-Cocher a effectué des rasets de qualité. Seul Bressy est resté bredouille.

Proposé en entrée, Gambas de Fournier, a été sur le grill illico. Mais il sera trop mobile, acceptant les séries mais n'allant que rarement au bout. Quand il prend l'angle du toril, il se montre plus incisif. Mais son comportement brouillon lui permet de sauver une ficelle.

Le second, Hippias du Rhône se donne avec conviction, participant au jeu. Avec un placement toujours près des planches, il maintient la pression. Ce qui lui permet de rentrer ses bobines et en musique...

Antonio de Guillierme fait montre de beaucoup d'autorité, en utilisant un bon positionnement. Les rubans levés en 5 minutes, aux ficelles le combat n'est plus le même. Il prend deux, trois rasets et il change de territoire. Il va rentrer ses ficelles avec l'air de Bizet... qu'il aurait pu obtenir plus souvent pour sa maîtrise. Il recevra logiquement le prix du jour.

Coutard de Fabre-Mailhan est entré plein de gaz, signant plusieurs séquences toniques. Les attributs partis, il répond à toutes les sollicitations avec beaucoup d'envie. Une ficelle pour Moine et l'autre aux Bernacles, au terme d'une prestation convaincante.

Pecoulé de Lautier est encore un spécimen de cette nouvelle génération. Vif et généreux, avec un peu moins de mobilité, il serait dur à approcher. D'ailleurs, quand il se met devant le toril, il réalise des séries pointues. Et c'est sur la trompette qu'il ne cédera son premier cordon à Maurel. Récompensé 5 fois.

Misti de Blanc est un jeunot de 5 ans, énergique et vigoureux, qui ne se gêne pas pour sauter derrière Guyon, puis Moine. Avec lui, toutes les arrivées sont dans les planches. Il détient des principes qui devraient en faire un taureau de qualité. Ce potentiel évident lui permet de garder ses ficelles.

Hors-Points, Valento de Lagarde met un certain temps à se chauffer. Puis sur des enchaînements sérieux, il va se livrer sans retenue, se dressant derrière Bressy et passant souvent la corne. Tout à la fin, il va réaliser un bond époustouflant sur Bressy qu'il propulse au-dessus du burladero...Prometteur, il va rentrer ses ficelles et sera à revoir avec attention.

Yves Bustin

Trophée de l'Avenir : Gaillardet 12 points.