20170917 - Marguerittes - DSC08233_GFCharrade et Timoko (manade Lautier). PHOTO Y. SOUTOUL

 

Il y avait peu de monde pour cette course et c'est dommage car l'affiche a tenu toutes ses promesses.

Un futur grand taureau clôture la temporada de Marguerites avec des raseteurs qui ont fait le maximum et des taureaux à revoir en particulier Baliste(Didelot) auteur d'une bonne course et Timoko (Lautier) qui lui rêvait d'en découdre et qui hier valait à lui seul le déplacement. Les arènes de Marguerittes ont tremblé sous l'ovation qui lui a été faite. Un taureau à suivre et à protéger aussi.

Salmé (646) de Didelot-Langlade : un bon premier qui change de terrain, après avoir perdu ses attributs en trois minutes et sa première ficelle la minute suivante. Il signe une belle action derrière Zbiri, utilisant aussi un petit coup de revers. Une bonne course saluée 6 fois.

Aduriz (108) de Caillan : il utilise les angles de la piste, baisse la tête au contact et pointe dangereusement ses cornes. Du coup, il tient 10 minutes ses rubans. Un taureau sérieux, avec une panoplie de cocardier qui rentrera ses ficelles.

Arquet (154) de Guillierme : il est très brave, il sera vite submergé. Pourtant pour ne pas se laisser secouer, il se déplace. C'est normal, il est jeune et il manque encore de rigueur. Des hommes décidés vont le dépouiller en 8 petites minutes.

Ameloun (158) de Guillierme : il sort décidé et il se place dans les angles d'où il surveille tout. Aux attributs, il subit avant de desserrer l'étau. Aux ficelles, il se place à gauche du toril et il sera dur de le déloger. Malgré quelques refus, les hommes n'ont pas pris trop de risques, lui permettant la garde de ses ficelles.

Baliste (049) de Didelot- Langlade : avec un peu plus de métier, il se place, défend ses attributs et signe sur Mateo deux finitions percutantes. Même s'il s'évade parfois, c'est surtout dû à un manque de travail aux ficelles, dont une rentrera, avec un 8ème Carmen et l'appréciation du public. Taureau à suivre.

Timoko (025) de Lautier : d'entrée, il fait savoir qui sera le boss ! Grosse percussion sur Charrade, action derrière Clarion. Cul aux planches, il va dominer, en surveillant et avec un pas de côté, il fait avorter tous les départs. Clarion est enfermé sans pouvoir poser la main et l'arrivée est très limite. Zbiri est rappelé à l'ordre, les primes montent aux glands (il ne perdra que sa cocarde). Rien n'y fait, il termine en apothéose la saison de Marguerittes avec un public debout. Chapeau l'artiste !

Yves Soutoul

Les points au Trophée de l'Avenir : Pradier 19, Zbiri 8, Mateo 6 et Charrade 4.