Les droitiers au top niveau et sans Cadenas

 

Cette course aux As s’est déroulée par une chaleur suffocante sous les platanes languedociens. Aurélien Laget a lancé la capelado en présence de 8 raseteurs et 5 tourneurs. Ce sont les 3 droitiers de talent qui ont payé de leur personne, François Martin, Marignan et Katif. L’action du jour a été signée par Lou Guechou sur Meric qui continue de s’aguerrir au niveau supérieur. Toutefois, il a manqué de travail et les taureaux de la première partie ont assez refusé.

Germinal (572) de Lautier : 1’45 pour les principaux attributs dans une pagaille ou le taureau ne sait plus où donner de la tête. Il est sans difficulté pour les raseteurs qui enchaînent les rasets les uns après les autres. Mais il en refuse la plupart …Il  se place en alternance au toril et à la présidence. Marignan s’offre la 1ère ficelle en deux gros coups de crochets à la 9eme. Après de longues séries de refus, Katif lève la seconde à la fin. Rentre avec Carmen.

Doriano (067) de Robert Michel : Les raseteurs peinent à l’attaquer avec ses nombreux refus. 3’pour les principaux attributs. Un beau coup de barrière derrière Errik. Grosse action derrière Marignan qui l’attend et il répète Les rasets se font désirer et manquent. Il saute derrière J. Martin. Les raseteurs se reprennent sur la fin mais ça ne suffira pas. Rentre ses deux ficelles avec lui aussi de nombreux refus. 3 Carmen + retour.

Romeo (763) de Laurent : Il annonce d’entrée la couleur en sautant 2 fois avant la sonnerie. Un spectateur frôle la correctionnelle en contrepiste. Les raseteurs peuvent enfin l’attaquer au bout de 2’40. 3’00 pour les principaux attributs. S’envole derrière Katif heureusement sans mal. Malgré tout, Katif reste son principal adversaire. Rentre ses deux ficelles sans difficultés. Après 14 sauts, rentre au toril en silence. 2 Carmen en course.

Lou Guechou (736) de la Galère : 3’ pour les principaux attributs. Meric sauvé par son tourneur qui rappelle. Se réserve et attend la faute. Grosse anticipation sur Meric, puis Marignan. Meric l’attrape et traverse toute la piste avec et chute à la barrière, sans mal. Marignan pour une dernière petite anticipation avec les honneurs. Rentre ses deux ficelles sous Carmen entendu 4 fois en course et les ovations du public. Le plus de la course.

Bauccis (997) de Saumade : La pression redescend et les principaux attributs s’envolent en 45 secondes. Sans grandes difficultés pour les raseteurs, les séries s’en suivent et les ficelles s’ouvrent relativement vite et Katif s’offre la 1ère à 5’30. Prend tous les rasets. Belle action derrière Errik. Les raseteurs en profitent pour rester avec. Avec la pagaille,le tourneur Moulin se fait toucher sans suite à la barrière. Marignan met un terme à 9’30. Rentre en musique entendu 1 fois en course.

Brusc (908) de Ricard : Entre de nombreux sauts, quelques rasets pour les principaux attributs qui seront levés en 5’30. S’envoie derrière Errik pour faire travailler les areneros. Quelques refus et également un manque de travail des raseteurs… Lassé d’attendre, il saute. De retour en piste, il montre encore moins d’envie et quitte les rasets. Rentre ses deux ficelles en silence. 8 sauts et 3 Carmen.

Courrejaù (912)  de Blatière Bessac : 1’ pour les rubans. Un gros manque de travail des raseteurs et le taureau se promène en piste… Quelques malheureux rasets par moment pour un taureau qui avait pourtant de l'envie... La 1ère ficelle se lève à 9'30 par Ayme et la seconde rentrera au toril avec Carmen entendu 2 fois.

Kevin Bruguière

Trophée des As : François Martin 17/ Marignan 15/ Katif 11/ Errik 7/ Jérôme Martin 5