Maussane - DSC_3477Scorpio de Ribaud poursuit Damien Martin-Cocher. Photo Michel Naval.

 

Un rythme soutenu pour cette 1ère Journée du Trophée de l’Huile d’Olive, où les noirs ont bien résisté.

 

Le travail appuyé des blancs (Honneur : Aliaoui (7), Fougère (4), Martin-Cocher (16) et Rey (0) - Avenir : Bernard (10), Bressy (5), Laurent (8) et Lopez (2)) a été mené par Martin-Cocher épaulé par Bernard. Laurent, en forme en 1ère partie, n’a pas poursuivi en 2ème. Chez les noirs, une belle résistance dans l’ensemble, Primadié le cocardier sort en tête, les 2 jeunes Ribaud, encore verts, sont très prometteurs, Fringant doit se canaliser et Scorpio nous offre un beau final.

Au milieu de la nuée blanche, Gambas (616) de Fournier est mobile, mais vient bien et distribue en 2 petites mn ses bijoux. Il se pose progressivemebt et devient attentif et patient. Sachant se lancer dans de belles séries, les ficelles s'effilochent. Grosse pression pour le dernier brin de la 1ère où il se montre courageux et résiste jusqu'à la 11ème mn où il finit dans le crochet de Martin-Cocher, les hommes lui laissent rentrer la 2ème en musique.

Sphinx (712) d’A. Chapelle est joueur et sait se défendre dans des assauts dynamiques et ses attributs s'envolent en 2mn. Beaucoup d'hésitations des hommes, le biòu prend confiance sachant bondir sur les quelques propositions pour repousser l'attaque jusqu'aux planches cornes en avant. La 1ère ficelle résiste et cède à la 14ème mn dans le fer de Bernard. Il rentre la 2ème bobine avec Carmen.

Volontaire, le jeune Fringant (122) de Ribaud a des réponses puissantes, repoussant le blanc jusqu'aux bois. Ce dynamisme lui fait distribuer cocarde et glands en 2mn. Toujours très participatif, il se donne avec cœur dans des répliques convaincues où les vire-vire se succèdent. Perdu un temps en contre-piste, il se reprend toujours dans un bon rythme et il rentre ses ficelles.

Très concentré, Primadié (010) d’A. Chapelle bondit et oblige souvent les blancs à rompre l'attaque, 5mn pour en être aux ficelles. Quand les hommes le sollicitent bien, il sait nous faire des séries et il faut attendre la 11ème mn et entendre 3 Carmen pour qu'il cède à Aliaoui sa 1ère pelote. Quelques exploits personnels de Martin-Cocher, Bernard et Bressy et la 2ème ficelle est pour Bernard sur la trompette finale et l'air de Bizet pour son retour.

Ca va vite avec Pagnol (851) de Fournier qui plein d'envie est sur tous les coups dans des séries fatales pour ses breloques qui tombent en 1mn. Toujours un tempo rapide des blancs, des vire-vire, Carmen 2 fois et la 1ère ficelle est pour Bressy à la 5ème mn. C'est toujours la même histoire, une pluie d'attaques, des réponses dynamiques et au final Matin-Cocher le renvoie en musique à la 7ème mn.

Scorpio (119) de Ribaud sort en piste avec un seul pompon. Plein de jus, il monte en puissance progressivement pour des réponses de plus en plus puissantes et féroces. Cette violence et cette volonté  d'en découdre lui fait passer du temps en contre-piste. Il trouve le gout d’en découdre dans le cercle et c’est alors une belle succession de planches frappées ou franchies avec énergie que Carmen salue. Ses coups de force lui permettent de rentrer son gland avec un dernier tour de Carmen.

Rémi Honoré