Beaucaire 30Optimus des Baumelles sur Y.Naim. Photo Georges Martin.

 

Cette finale de la Palme d’Or n'a pas fait le plein. Un beau défilé en avant de la capelado fut agréable. La course quand à elle démarre très poussivement avec un Coubertin qui a voulu faire le vrai premier et qui nous a lassé. Puis tout doucement, cela monte crescendo jusqu'à la grosse blessure de Chekhade qui a arrêtée la course durant 45 mn. Puis il y a eu Attila pas dans un grand jour et puis vient Optimus qui a su gérer et dominer les hommes avec une prestation intelligente qui aurait mérité sans constestation le prix mais c'est sans compter avec un jury incompétent qui a préféré, la bravoure et la non difficulté de Cupidon qui a fait certes une bonne course mais pas pour remporter la Palme. Côté hommes, Naïm fut  l'un des grands bonhommes de l'après midi car avec son engagement et ses rasets stylés, il a fait virevolter les gradins et gagner logiquement le raset d'Or.

Coubertin ( Cuille) : C'est un dur à cuire qui fait les choses lorsqu'il le décide. A droite , il  ne veut rien savoir et même en essayant de différentes façons,  par contre à gauche , il vient franchement mais par à coups. Ce fut un premier pas docile du tout. Rentre sa 2ème ficelle.

Laos ( Cyr) : C'est l'inverse qui se produit et là c'est au tour des gauchers de batailler car le taureau ne simplifie pas les choses et ne vient que lorsque la tête est tournée contre les planches, choses qu'ils ont fait très rarement. A droite , il va très vite et met en difficulté Chekhade, il ne sera pas beaucoup bousculé. Rentre ses 2 ficelles. 1 Carmen en course.

Caruso ( Saumade) : Dans les premières minutes, le taureau promène sans trouver sa place et semble bénin sur les rasets mais attention à la faute car au bout de la 4 ème minute, il surprend Chekhade sur un faux départ et malgré le plongeon, Caruso lui inflige un sérieux coup de corne sous l'aisselle. Il ressort après 45 mn d'attente et le taureau est tout d'un coup moins mobile et se montre ferme. Il se livre franchement et avec sérieux et termine ses poursuites au ras des bois.Naïm et Zekraoui pour les plus beaux gestes. Rentre sa 2ème ficelle. 2 Carmen +retour.

Attila ( Lautier) : Toujours bien placé dans le terrain des planches, il dégaine vite ses atouts malgré un petit manque de jus. Le taureau tient bien les hommes mais sera accessible aujourd'hui. Zekraoui et Naïm font des rasets énormes, ce qui donne  les frissons au public et les honneurs en prime. Il est maniable mais sait se montrer dangereux et les blancs en profitent pour lui ravir ses deux ficelles. 12mn. 6 Carmen + retour.

Optimus ( Des Baumelles) : Après deux minutes de flottement, il dicte sa loi et se montre en patron. Il est craint et les hommes ne font pas ce qu'ils veulent avec lui. Pas tous ont le pouvoir de le passer, il impose sa loi et dicte la marche à suivre. Les pompons résistent 8mn et les ficelles ne seront pas entamées . Naïm s'engage et Optimus répond avec sévérité et lui coince la jambe puis c'est Errik et Zekraoui qui s'y collent pour de tonitruantes arrivées. Maître en piste, il rentre sans le prix mais gagne en respect. 5 Carmen +retour.

Cupidon ( Paulin) : Avec plein de bravoure et de vaillance, il se jette dans le combat et au bout de 1mn 30 on arrive aux ficelles. Puis la suite fut essentiellement un duo avec Naïm qui lui aura fait des rasets énormissimes avec bien sur des réponses qui sont conséquentes. Certes, il n'est pas difficile car tout le monde le passe mais sa force c'est qu'il a une énergie incroyable et qu'il pousse quand il sent que c'est le bon moment. En fin de période, il marque un peu le coup et sera moins réceptif. Conserve 1 ficelle. 9 Carmen+ retour.

Kouros ( Mailhan) : Ce jeune n'a pas trop le choix que de subir, trop tendre les hommes le mangent tout cru et au bout de 7 mn c'est déjà fini. 3 Carmen +retour.

Thierry Moro

Trophée des As : Zekraoui 24 - Marignan 16,5 - Ciacchini 15 - Naim 10,5 - Ayme 9 - Errik 7,5  - Allam 3 - Charrade 3 - Cadenas 3 - Chekade 1,5