DSC00645_GFAragon sur Errik. Photo Yves Soutoul.

 

Tristounet

 

Certains s'efforcent de donner une belle image de la course camarguaise, comme les tambourinaïres de l'étang de l'Or, le Velout Pescalune, mais que dire des hommes en blanc...A quand la limitation des tourneurs qui courent sans arrêt derrière les taureaux, sans parler de ceux qui en arrivent aux mains avec un gardian professionnel ! Voilà qui met mal à nos traditions et le jour n'est pas loin où il n'y aura plus personne sur les gradins. Il ne faudra pas se plaindre des taureaux qui ont le plus souvent attendu aux ficelles, sauf un car il n'y avait aucun risque. Quand on voit de tels comportements, je me pose réellement des questions sur l'avenir.

CANIO(519) de Blatiere-Bessac : pris au vire-vire, il perd vite ses rubans puis il sélectionne et vient taper aux bois. Il change de terrain et se met devant le toril d'où il joue des cornes mais il va manquer de travail, rentrant ses ficelles, qui aurait mérité un Carmen. Un bon premier.

PANIOU(525) de Nicollin : il est brave et dès la sonnerie, il subit l'assaut et 40 secondes après, il est aux ficelles. Et ça continue. Il change de terrain pour résister mais il capitule en 9 minutes. 2 Carmen plus retour.

CRAPONE(419) de L'Occitane : un grand bannu qui ne veut pas se faire enrouler. Les bras et les mains sont exposés. Zekraoui et Félix le mettent en valeur. 5 minutes pour les pompons et puis la pression disparaît aux ficelles (bizarre vous avez dit bizarre !). Seul Fougère tente et ça finit fort. Le public gronde mais rien n'y fait et Zekraoui avec ses rasets de grande qualité, Bien aidé par Charrade le provoquent. Il rentre ses ficelles en musique, obtenue 4 fois en piste. Le plus complet du jour.

VINCENT(5108) d'Aubanel : 1minute20 pour les gros attributs, mais il va sortir de la pression, changer de terrain, tous courent, tourneurs bien entendu. Il devra tout seul remettre de l'ordre en montant sur les tourneurs trop près. Puis dans les angles, c'est encore Youssef qui s'y colle, avec Félix et J.Martin. La 1ere ficelle part dans la pagaille et la seconde après une belle défense, rentre. 7 récompenses plus retour.

FRISÉ( 868) de Ricard : sans trop de placement, cela va lui nuire. 3 minutes cocarde et glands et quand il se place, plus personne. Les primes montent, le public siffle et lui il s'emm...Du coup, il va sauter, en ignorant les droitiers et c'est à nouveau Zekraoui qui le tire. 2 Carmen plus retour et les applaudissements mérités

ARAGON( 761) de Laurent : Félix lui fait écouter la musique illico. Devant le toril, il va raccompagner plusieurs fois,  Charrade,  Errik et Zekraoui pour la musique. Ce dernier, dans son style, le tire à merveille, puis une rixe intervient entre un tourneur et un gardian. Qui sont exclus...La course se poursuit et le barricadier conserve ses ficelles. 7 Carmen plus retour.

ESCAPA(015) de Vinuesa : en supplément pour 12 minutes, il va un peu subir de par sa bravoure. Rapide et anticipateur, il poursuit Zekraoui, Katif et Félix. Il répondra toujours présent. De ce fait, il garde une ficelle. 4 Carmen plus rentrée.

Yves Soutoul

Trophée des As : Errik 7/ Zekraoui 5,5/ Charrade 5/ Félix 4,5/ Katif 4/ Martin J 2