Avant la finale du Gland d’Or, lors de cette 6ème journée Moutet conforte sa 1ère place.

 

Drivés par Y.Villard, les hommes (Avenir : Assenat (7 pts), Benhammou (4), Guerrero (6), Laurent (9) et Laurier (5) - Honneur : Gaillardet (9), Gros (2) et Moutet (15)) n’ont pas chômé malgré la chaleur et des taureaux pas toujours faciles. Meneur, Moutet récolte, Laurent, timide en 1ère partie finit bien. Chez les noirs, souvent désordonnés en début de course, ils finissent pour la plupart bien.

Sous les assauts blancs, Kloros - 058 de Paulin change souvent de terrain, jouant de la tête et la passe au dessus de la planche, il cède en 4mn ses bijoux. Il se perd au centre et se durcit, Gaillaret réussit à le sortir de sa torpeur. Un moment plus dynamique, les hommes épluchent, Moutet récolte la 1ère ficelle à la 14ème mn. La 2ème pour le toril.

Après un moment brouillon, Roméo - 763 de Laurent se reprend pour nous offrir des répliques affirmées qu'il termine souvent au-delà des limites. Il sait surprendre Moutet et distribue en 8mn ses attributs. Le travail se fait plus calculé, Moutet, très présent, récolte la 1ère bobine à la 12ème mn. La 2ème rentre au près en musique.

Rostang - 846 de Nicollin se montre d'entrée méchant, cherchant à faire le ménage en piste et en contre-piste et il faut 3mn pour que tombent cocarde et glands. Il canalise sa colère dans le cercle par des réponses féroces, pouvant faire des séries. Les hommes détricotent dans des échanges effreinés et c'est Gaillardet qui donne le dernier coup de crochet à la 1ère ficelle, à la 8ème mn et à la 2ème à la 12ème mn pour sa rentrée avec le disque.

Attentif, Jonas - 039 de Gillet bondit sur le blanc, et rapide le poursuit jusqu’aux planches. Ses envies lui font distribuer en 3mn ses rubans. Moins dynamique et plus concentré, le biòu se complique, obligeant les hommes à s’impliquer dans des rasets affirmés. Après du travail, Assenat récolte la 1ère ficelle à la 14ème mn. Trop court pour la 2ème qui rentre en musique.

Un moment de découverte du chaudron, puis Camisard – 121 de Saint-Pierre se révèle féroce, sachant accélérer devant le bois pour le frapper du poitrail cherchant à accrocher l’homme. 5mn pour la récolte des fruits, les blancs le provoquent, le noir réplique baissant la tête pour présenter les pointes au fer et se donne tapant la planche à chaque attaque. Malgré la fatigue, il rentre ses bobines avec un 12ème Carmen et les gradins.

Dissipé le Pourpre - 117 de JC Blanc visite le cercle à la recherche des blancs. Les hommes mettent 4mn pour récolter les attributs. Il continue son jeu de ménage rendant un travail construit compliqué. Plus posé en fin de course, il peut accepter des rasets où il répond fort et réussit à sauver ses ficelles en musique.

Des débuts difficiles pour Atlas - 012 de Didelot-Langlade (hp) qui est très dissipé. Moins de présence blanche mais il se pose mieux ensuite pour bondir sur l’homme et répondre avec puissance. Il faut 9mn pour qu’il cède cocarde et glands. Les reprises et les coups de barrières ne permettent pas aux hommes de dérouler les pelotes.

Rémi Honoré