Laurier confirme son niveau actuel

 

Cette coupe des Manadiers du Trident d'Or s'est déroulée devant 300 personnes environ, mais seulement 5 raseteurs.

Le spectacle a été de qualité, avec L'ESCAPAÏRE qui a confirmé le choix de l'Amicale des Chroniqueurs et Photographes Taurins pour leur coup de cœur 2017.

PEÙ SÉ(652) d'Espelly-Blanc se place devant le toril et surveille. 2,3 rasets et il se dégage. Il coupe le terrain en jouant de ses cornes dangereuses. Maître de la piste, il va gérer avec la manière, ne laissant qu'un gland, malgré les efforts de Laurier. Un excellent premier qui obtiendra 7 récompenses.

PEDRO (612) de Lautier est un vaillant qui se plaît dans les séries. En bon serviteur, il ne refuse rien. Il enferme Laurier sur une belle longueur. Dommage qu'il ne finisse pas, car il ramène tout. Sa première ficelle vole sur la sonnerie. 3 Carmen plus retour.

ALBARREAL (119) de la Galère est un véloce qui réplique à tout, aimant les enchainements où il redouble de vivacité. Il anticipe et s'il le faut, il vient finir aux bois.8 minutes pour les rubans et Laurier lui propose des longueurs, où il conclut fort. Une ficelle restera et il sera chaleureusement félicité par la musique déjà écoutée 4 fois.

BECASSON(071) de Blanc est un monument de vaillance qui ne laisse rien sans réponse. Devant le toril, il est à l'aise, sans finir hélas. Mais sa séance sera de bon niveau, alliant placement, tenue de piste et anticipations, même s'il est un peu lourd. Il ramène une ficelle avec l'hymne, accordée 2 fois, trop peu à nos yeux...

L'ESCAPAÏRE (150) de la Saliérène met en péril Laurier et Carmen lui est joué. Il a un sens inné de l'anticipation et il fait avorter avec un pas de côté. Cocardier, il est maître du jeu, ne perdant que sa cocarde, fortement primée, dans les arrêts de jeu...Laurier sera son adversaire privilégié, en se mettant plusieurs fois en danger. Chapeau à tous les deux pour cet incroyable quart d'heure. 8 Carmen, l'ovation et un gland à Saliers, le prix du jour en poche.

MURANO(928) de Fournier et Fils va faire redescendre d'un cran. Il est brave mais malgré son investissement, il ne va pas au bout. Il est toutefois auteur d'une course plaisante, sachant échapper à l'emprise en se déplaçant. Les bobines au char. 3 Carmen plus retour.

Yves Soutoul

Trophée de l'Avenir : Laurier 18/ Castell 3

Trophée Honneur : Marquier 14/ Ferriol 3